Forum rpg basé sur le manga Death Note
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le Compte à rebours commence

Aller en bas 
AuteurMessage
Enric Colrane
Détenteur civil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2007

Personnage
Date de naissance: 28/02/1986
Vie (les Yeux):
100/100  (100/100)

MessageSujet: le Compte à rebours commence   Ven 8 Mai - 23:23

Flash Back


[Ce passage remémore la première rencontre avec Kaegu. Smile]

Des pas résonnèrent dans un long couloir. C'était la nuit, et, au dehors, le vent hurlait, présage de la tempête qui allait s'abattre sur la capitale française.
Une ombre, à la lueur de la lune filtrant à travers les carreaux sans cesse fouettés par les assauts titanesques du vent, avançait le long d'un mur opaque. Grande, impressionnante, elle respirait la détermination.
Par-dessus son costume noir, Enric, récemment orphelin avait revêtu un long manteau de velours sombre. Il empoignait un carnet fermement. Il profitait de ses vacances, et accesoirement de la mort de ses parents pour disposer de plus de liberté.
Ses yeux, à mesure qu'il marchait, brillaient, les rayons lunaires se reflétant sur les parois translucides de ses globes oculaires.

Il s'arrêta brusquement à côté d'une porte, poussa, entra. Sa chambre à coucher. Il enfonça la clef dans la serrure, et s'enferma. La pièce était petite, sobre, et simple, mais surtout, plongée dans le noire et inacessible.
Il s'assit, et ouvrit le carnet maudit. Le "Death Note".

Quelques noms y figuraient, sans plus. Il s'était limités à des morts discrètes, rarement par crises cardiaques.
Depuis qu'il avait obtenu le carnet, ses ambitions s'étaient accrues considérablement, et sa pitié pour Kira, le soit disant Dieu, n'avaient cessées de croître.


*Lui aussi a récupéré un death note... Et il est probable qu'il puisse également tuer autrement que par crise cardiaque. C'est ennuyeux, et ça pourrait d'autant plus me compliquer la tâche. Sans compter que...*

-Coucou, Enric Colrane.

Sursaut. Enric tomba de sa chaise, le souffle court, et les yeux révulsés. Un... une... Mais quoi, au juste ?
Une bête difforme lui faisait face, surplombées d'une paire d'aîles et d'écailles violettes. Un démon ? Son jugement venait-il d'arriver ?


-T'étais d'avantage habitué à ce qu'on t'appelle par ton faux nom, n'est-ce pas ? Eh, eh. Ouais... T'as quelques trucs à apprendre, encore.

Le garçon avait la chair de poule, et le froid ambiant n'était pas là pour l'apaiser. Il était seul face à la Mort.
Il hasarda :


-Qu'es-tu venu faire... dans ce monde ?

Un sourire mêlé de cynisme et de complaisance s'affiche sur le visage du Démon. Il s'arrêta. Il ouvrit les yeux. Des yeux de feu et de sang.

-Je vais tout te raconter, depuis le début, ignorant...

[... La suite me regarde]

Fin du Flash


Enric se réveilla tôt. S'arrachant à la chaleur douillette de son lit, il s'habilla rapidement dans la froideur humide de l'air matinal. Il était si tôt que personne d'autre dans l'hôtel -qui faisait partit d'un tas d'hôtels similaires embricadés les uns sur les autres- famille ou clients, n'avait encore quitté son lit. Alors que le long bâtiment était plongé dans le silence, il sortit sur la pointe des pieds de sa petite chambre, mallette en main, marchant le long du corps principal, pour gagner le grand salon, ou il alluma aussitôt un feu dans la cheminée de pierre, les doigts un peu engourdis par le froid. Même à l'intérieur, l'endroit restait glacial au petit matin, avant que le soleil couronne les building environnants.
Au coin du feu, le détenteur d'un carnet se détendit et réfléchit aux évènements de la veille. Les bras croisés pour se tenir chaud, il avait pris place sur une chaise à haut dossier, ,en posant la mallette à ses pieds.
De courts cheveux bruns tombaient glissant sur son cou, s'assombrissant sous l'effet du feu. Ses lèvres minces était légèrement figées, témoignant de l'indifférence qu'il portait à l'égard des choses banales qui se déroulaient devant ses yeux chaque jour. Quelque fois, lorsqu'il cherchait à séduire une femme – et il y arrivait à coup sur -, un sourire charismatique s'y dessinait, plus trompeur qu'avenant, au-dessous d'un nez aquilin.
Somnolent, il se remémora une dernière fois le but de sa venue à Tokyo, depuis sa rencontre avec son Shinigami.


* L a prouvé que Kira vivait dans le Kanto... Il est temps que son règne cesse. *


7h30 sonna, et un barman apparut dans le petit salon.


* Je dispose d'un avantage non négligeable : l'anonymat... Je vais me taire...attendre, et lorsque l'heure sera venue, j'agirai. *

Enric afficha un sourire. Tout ceci s'annonçait amusant, voire distrayant.
Alors, levant une main, il sourit au minable prolétaire assis derrière le comptoir, et lui fit signe de venir la servir. Il fallait rester convenable. Il prendrait un thé à la menthe sans conséquence. Il posa un instant ses yeux sur le serveur ; il fallait rester attentif. Ses pupilles glissèrent sur les vêtements du gamin, son sourire se voulant aimablement méprisant. Il l'examina de haut en bas, afin de mémoriser tous les détails le composant, puis le laissa regagner sa place, le plus loin d'elle convenant.
Alors, il ouvrit la mallette, et récupéra un téléphone portable.
Enric Colnare composa un numéro alors qu'il plaçait le combiné du téléphone près de son oreille. Le téléphone étant jetable, on ne pourrait récupérer son identité par ce biais.
Et c'est en parfait japonais qu'il débuta sa conversation téléphonique.


-Bonjour, ici Sohiro Sako. J'aimerais louer l'une de vos voitures. Est-ce possible, disons... pour un mois ? Je viendrais la récupérer ce soir. Je vous payerai en liquide.

Corporation Car's était une industrie de location de voiture au bord de la faillite. Il s'était renseigné à son sujet, et savait pertinemment qu'ils avaient du renoncer à un grand nombre de leur personnel, ainsi qu'à leur système de surveillance pour éviter de rendre bilan.
La standardiste répondit sans attendre, quelque peu troublée :


-Heu, oui, bien... Corporation Car's réserve une voiture en votre nom.. Mr. Sohiro.

-Merci.

Il raccrocha ; 32 secondes. Trop peu pour repérer un signal téléphonique quelconque. Il n'avait à présent plus qu'à payer le barman pour aller récupérer la voiture, en son nom.


***

Enric s'installa sur son siège de cuir coulissant. La chambre était plongée dans le noir. Pas un bruit. La seule lumière de tout l'appareillage qui était là près de lui donnait un peu de vie. Trois écrans d'ordinateurs, disposés en trapèze sur un bureau de verre. des écrans de télévision étalés sur le bureau et sur le sol diffusaient en continu les chaînes culturelles, et des émissions connues du grand publique. Une radio tout juste sortie du magasin trônait sur le bureau, et de nombreuses feuilles de papier gisaient en désordre sur le plan de travail. Derrière lui, vers la porte d'entrée, un petit salon régnait en maître, avec canapé de cuir disposé en L et télévision, magnétoscope et DVD dernier cri. De nombreux branchements étaient accessible, afin de permettre au jeune homme d'y faire ce qu'il voulait.
Il soupira un instant. Il avait récupéré le carnet de manière si rapide, brutale... Il doutait encore de pouvoir l'utiliser sans en abuser. Mais après tout... Qui, hormis lui, le pourrait ?

Enric, le regard détendu, travaillait sur l'ordinateur portable dernier cri tout équipé qu'il s'était offert par correspondance, lui-même posé sur sa mallette de métal, inscrivant le moindre détail sur son calepin. Il jetait de temps en temps des coups d'oeil aux écrans qui le suppléaient dans sa quête, en superposant des écrits avec les émissions enregistrées. Enric plaça son menton sous ses deux doigts. Regard vitreux.
.


* Kira est intouchable. Et même si L a resseré l'étaux, il ne se fera pas avoir deux fois de la même manière... Toutes les issues sont bloquées, à l'heure actuelle. *

Soudain, un rire gras dans son dos, et une ombre, une aîle... C'était Kaegu.

-T'es piégé, Enric ? ... Eh, j'en ai été sur.

Soupire.

*Tais-toi...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://death-note-rpg.keuf.net
Enric Colrane
Détenteur civil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2007

Personnage
Date de naissance: 28/02/1986
Vie (les Yeux):
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: le Compte à rebours commence   Sam 23 Mai - 13:07

Quelques jours s'étaient écoulés, et avec lui l'incident de "Shindatenshi arrive".
Enric raccrocha le téléphone, le sourire aux lèvres. Soichiro Yagami... Un homme censé qui semblait connaître ses intérêts.


*Je me suis souvenu de ce jour, où L a prouvé que Kira devait se situer dans le Kanto. Je n'y ai pas fais tout de suite attention, mais avec le recul l'évidence saute aux yeux ; L a du rentrer en contacte avec la police japonaise pour poursuivre son enquête. Il aura renoncer à faire usage des agents fédéraux, d'avantage au service de l'Amérique qu'au sien. Et puis... il mise peut-être sur un coup de chance ; Kira a-t-il des proches, des amis au sein de la police du Kanto ?*

Enric Colrane avait contacté Soichiro en utilisant une cabine téléphonique, en se faisant passer pour un reporter en quête d'interviews. Naturellement, le chef de la police avait répondu positivement, et le rendez-vous se tiendrait dans le QG de la police, conformemant aux demandes de Yagami Soichiro.
Mais Enric savait pertinamment que la confiance ne s'installerait pas rapidement entre eux, et qu'il se devait d'assurer ses arrières. Il plongea sa main dans sa poche, et en sortit un boitier bleu. Un couvercle se souleva alors, et Enric en tira une cassette d'enregistrement. la voix rocailleuse du policier, ainsi que celle de tout un tas d'autres individus contactés depuis son séjour ici, à partir de la même cabine [Aucune caméra de surveillance, puisque c'est un lieu divers Smile] et sous le même pseudonyme (Andy Stewart), étaient enregistrées.

Enric brancha le micro de son ordinateur et fit défiler la bande son à l'aide d'un magnétophone. Il enregistra le tout sur son pc, sachant pertinamment qu'il lui serait impossible d'obtenir plus d'informations que ce qu'il avait pu savoir.
Puis il commença à tapper un e-mail, auquel il joint le fichier son. Il envoya le tout à un autre de ses ordinateurs, situé en France.

___

Deux heures étaient passées. Il était bientôt 20h00. Quelques recherches éparses avaient conduit l'enquêteur et détenteur surdoué à des suppositions quant à ce fameux "Shindatenshi"...


-...Il est japonais. En souhaitant se donner un style sous un surnom aussi... ridicule pour moi que caustique pour lui, il a simplement admis au monde qu'il était japonais. Et cette théorie se confirme en voyant l'immense erreur qu'il a commis en révélant qu'un détenteur pouvait tuer autrement que par crise cardiaque ; sa bétise a écrasé l'hypothèse qui pouvait faire penser qu'il avait pris un nom japonais pour nous envoyer dans une fausse route.
S'il l'est, il n'aura pas eu beaucoup de mal à se diriger dans le Kanto pour traquer Kira. S'il n'est qu'un fan... C'est idem.


*Voilà qui est intéréssant ! Un autre détenteur, plus de distractions... !

Enric porta le café à ses lèvres. Il avait ça. Mais ça ne l'avançait pas plus sur Kira. Kira... Que faisait-il, en ce moment ? Avait-il, lui aussi, constaté l'apparition d'un troisième Kira ? Le troisième Kira s'était-il bien fait remarquer par Kira ?
Il fronça les sourcils.


* Peut-être qu'au final le troisième Kira cherchait à se faire remarquer... Avant tout par Kira... Car il ne gagne rien à se faire repérer par "L". Je suppose qu'il ne sait pas que L fait parti du QG de la police japonaise... Sur toute la population mondiale, une poignée d'individus le savent... Il y a donc très peu de chances que ce néo-Kira sache ceci... C'est une piste à exploiter pour le piéger... Mais L y pensera-t-il ? A-t-il seulement songé à l'apparition de ce nouveau tueur ? *

Il posa la tasse de café sur son bureau. Ses yeux étincelèrent sous les projecteurs télévisuels ; Les choses devenaient intéressantes.

* Si le troisième Kira cherche à entrer en contact avec le premier, est-ce par ce qu'il est de son côté... ou contre lui ? Le fait qu'il se soit mis à tuer des personnalités politiques imminentes ferait pencher la balance en faveur de la seconde option... Mais n'est-ce pas plutôt là un simple moyen de se faire remarquer ? Ou alors un piège qu'il tendrait à Kira ? Si c'est le cas, alors il est contre lui. Ca me paraît plus plausible, en l'occurence... C'est une information importante, que je dois garder en mémoire... Si il est contre Kira, il est également contre L, et contre toute autre forme d'opposition, moi, et n'importe quel éventuel détenteur, dont il ne connaît pas encore l'existence... Il se bat donc sur tous fronts, et sera inexorablement poussé à l'erreur par un camp ou un autre... *

Enric Colrane, le "Jeteur de dès", pour une fois supplémentaire dans sa journée, composa un email et l'envoya à son PC français. Toutes les données seraient enregistrées dans le disque dur, et protégées ; L'ordinateur se trouvait au sous-sol d'un bâtiment sur-sécurisé, dans une boite en carton parmis d'innombrables autres paquets. Toutes les portes étaient verrouillées -naturellement surplombées de caméras- et l'unique trousseau était en sa possession. L'ordinateur ne s'ouvrait qu'à condition qu'on en connaisse le code vocal et digitale, et s'il se sentait éventuellement forcé par un détracteur, n'hésiterait pas à s'auto-détruire sur le champ.

* Il faut maintenant que l'étau se resserre autour des Kiras. Et pour cela, Soichiro Yagami et "Andy Stewart" vont largement me venir en aide...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://death-note-rpg.keuf.net
Enric Colrane
Détenteur civil
avatar

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2007

Personnage
Date de naissance: 28/02/1986
Vie (les Yeux):
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: le Compte à rebours commence   Mar 26 Mai - 9:15

"Je me couche. Je vis la nuit et à la verticale; tant que je m'en étourdis la face. Quelle absurdité que je puisse lui préférer le jour : je n'y suis rien de plus mais au moins on m'y ignore sans fausse mensonge. Ma vie est absurde, vide. La vie est une vaste farce grotesque; se fixer des objectifs, le bonheur... Condition sine qua non de cette quête: l'alter ego. Dans ce monde là, structurellement fondé sur un égocentrisme égoïste? Blague. Le bonheur est pour les gens qui ne voient pas qu'on fonce tous dans le mur, sous terre, "égaux face aux asticots". Alors après s'agit de négocier un Panthéon, ou un père Lachaise.

... Aujourd'hui, il est temps de prendre en main ce Monde."
-Journal personnel de E.C, 16 ans.-


___

Encore des jours étaient passés, pendant lesquels Enric avait pu étudié chaque membre de la cellule d'enquête, comportant même le fils de Soichiro, un certain Light. Kira avait fait un message télévisé pour dénoncer les actes de "l'Ange Déchu". Ce dernier avait rétorqué par une énigme, qu'Enric avait décidé de ne pas décrypter, par lassitude.
Il était 10h30.

Devant lui, une fiche , et une photographie. Un agent de la cellule d'enquête, ancien coéquipier de Yagami Soichiro, avait accepté de se joindre à L, à la demande du détective masqué . Son nom était Matsuda. C'était un homme de confiance qui ne trahirait en aucun cas ses membres. En conclusion ; un imbécile, et un pion.
Il feuilleta brièvement les autres fiches des membres pour la énième fois, puis referma le porte-document en soupirant. Tout cela ne le menait à rien.


-...Inutiles. Ces noms et ces photographies sont simplement... inutiles !

*Ho ! Il s'énerve, à présent ... ? Hehe.*

*Si je les tues tous, je n'ai aucune certitude que L soit dans le lot... Non... Il n'en fait même probablement pas parti, ou sinon Soichiro l'aurait mentionné plus particulièrement qu'un autre. Et il n'a vanté que les mérites de son fils.
Et puis... Même si ces agents sont ceux qui travaillent avec L... N'en a-t-il pas d'autres en réserve ? Si je prends le risque de les éliminer maintenant, je grille ma chance de me débarrasser de L.*


Il s'arrêta un instant, sans changer de position, ses doigts entrelacés et ses coudes apposés sur le bureau de la salle sombre. Il avisa un instant le Shinigami enthousiaste avant de reprendre.

*Bien... Calme. Ce ShinDatenshi est une chance tombée du ciel, il ne faut pas l'oublier. C'est ma couverture spéciale. Quel que soit mes agissements pour le moment, on pensera forcément à lui, avant de penser à un éventuel nouveau détenteur.
Par contre, il commence à m'ennuyer.... Kira et lui donnent trop de détails quant aux pouvoirs du carnet de la mort. Si on ne garde pas le mythe d'un pouvoir divin, toute notre crédibilité publique en prendra un coup. Il faut les faire taire.*


Il s'assombrit un instant avant de poursuivre, à voix haute cette fois :

-Soichiro Yagami n'a pas fini de me servir. Si la complicité entre lui et ses collègues était telle qu'il l'a décrite, ils iront sans doute à son enterrement. En fonction de leurs réactions, et de leurs présences... Je pourrai peut-être en déduire qui est L.
Il faut compter là-dessus.


Il porta le café brulant à ses lèvres. Frisson amer. Il l'avala. Cette déduction lui permettait de prendre de l'avance sur Shindatenshi, de tout poser. C'était juste une question de timing.

*Bien... Les Kiras, à présent. Ils sont trois. C'est trop. Et il peut en venir d'autres... L ne pourra plus agir seul... Je vais devoir bouger les pièces à sa place. Je vais jouer son rôle...*

Enric esquissa un sourire. Il avait toutes les cartes en main, à présent. Plus besoin de bluffer ; Il allait jouer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://death-note-rpg.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Compte à rebours commence   

Revenir en haut Aller en bas
 
le Compte à rebours commence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deuxième tour, retour... double compte à rebours
» Compte à rebours des événements
» Compte à rebours
» COMPTE À REBOURS.
» Compte à rebours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : INTERMISSION :: RP : Le Japon -Tokyo- :: Habitations :: Hôtel de résidence d'Enric Colrane-
Sauter vers: